Archives de
Catégorie : Tests de thés

La vie est pleine de petits bonheurs ! * Théodor

La vie est pleine de petits bonheurs ! * Théodor

Passage ce jour à la boutique rue des Sablons chez Théodor, pour un ravitaillement en Earl Grey.

Comme je n’ai encore pas tout testé et dégusté, c’est toujours un plaisir d’y passer quelques instants, à respirer cette bonne odeur de thé.

l'étagère des sachets vracs
l’étagère des sachets vracs

J’aime beaucoup les nouveaux conditionnements de la maison, avec son packaging café au lait gris clair, et l’impression de ma très chère Tour Eiffel. (Petite question, que signifie le « M » après le texte « le Sachet Parisien  » ?)

Le nouveau conditionnement en vrac, très élégant
Le nouveau conditionnement en vrac, très élégant

Pas de doute l’élégance Parisienne est bien là.

Je prend donc mes favoris,  » Earl Grey Royal » et « Octobre Révélation », thés noirs à base de Bergamote et d’agrumes.

Comme il fait encore froid, je me laisse tenter par  « Tribute » à la bonne odeur de frangipane et de chocolat, et rentre vite à la maison afin de déguster l’échantillon que l’on m’a remis.

C’est donc avec bonheur que j’ouvre mon sachet test de « Rouge Révolution », un thé noir fumé aux notes épices, agrumes et bergamote.

La note fumée est bien présente au nez, ainsi que les zestes d’agrumes. L’infusion est également très agréable, avec une légère astringence, ainsi que la présence des épices en retro-olfaction, je pense principalement au clou de girofle. La présence fumée est bien là, mais discrète ce qui nous donne un thé très bien équilibré dans ses saveurs, avec une belle persistance et tout de même une certaine douceur, due je pense au thé d’origine.Photo du 28-02-2015 à 18.57

Je trouve ce thé assez masculin, car pas fruité ni fleuri, mais bien aromatisé et affirmé. J’aime beaucoup.

« Rouge Révolution » , Maison Théodor, 7,15 TTC les 100 grammes

 

 

test du Ning Hong de la maison « Thés de chine »

test du Ning Hong de la maison « Thés de chine »

Arrêt ce vendredi soir à la maison « Thés de chine » boulevard Saint Germain, où Vivien Messavant officie avec expertise et passion. Une première dégustation en salle d’un délicieux keemun, en compagnie de mes amis twittos, et sur les conseils de Nicolas, que je remercie vivement d’ailleurs, je me décide à emporter chez moi ce fameux thé nature Ning Hong.
C’est un thé noir ( Mr Messavant parle lui de thé rouge), de la province du Jiangxi, au sud est de la chine, cultivé entre 1000 – 1500 mètres d’altitude.

la région du Jiangxi se situe au sud de Shanghaï
la région du Jiangxi se situe au sud de Shanghaï

feuilles à sec
très fines, en forme d’aiguilles de pin, de couleurs brunes à mordorées. Beaucoup de notes boisées, maltées, biscottes grillées, peu de notes fruitées.
Feuilles sèches

infusion – 3mn à 90°
belle couleur cuivrée – ce qui confirme l’appellation de thé rouge ! – les feuilles restent très fines et sont brunes. Les notes fruitées commencent à se révèler …
photo 3

liqueur
je laisse le thé refroidir un peu, le temps d’en humer les parfums et permettre une dégustation agréable. Un thé trop chaud est pour moi difficile à analyser.
Le thé développe une agréable sensation soyeuse et veloutée, mais est peu persistant en bouche.
la première attaque est incontestablement le parfum de litchi, que l’on conserve tout au long de la dégustation, ce qui rend ce thé gourmand, car quelques notes chaudes se révèlent en final, certains diront de cacao, je ne saurai le confirmer.En tout cas il y a un bel équilibre des arômes, thé de très bonne qualité.
Le seul défaut que je pourrais évoquer est sa longueur en bouche qui est peu développée, et donc il faut refaire une infusion pour prolonger le plaisir de la dégustation. En 2nd infusion, les parfums de litchis sont beaucoup moins nets, on retrouve beaucoup plus les notes boisées des feuilles sèches.
infusion

conclusion
Un excellent thé de qualité, à consommer avec plaisir et pour se faire plaisir, car très doux et parfumé
je le conseille pour les amateurs de thés parfumés qui souhaitent découvrir les thés natures, c’est une transition intéressante.
Attention toutefois au prix élevé de ce thé, qui peut en décourager plus d’un !

« Ning Hong » thé noir – 36 euros les 100grs – on peut en acheter 50 grs
sachet thé
maison de thé : « Thés de Chine – 20 boulevard Saint Germain 75005 Paris – pas de site internet, une visite s’impose juste pour profiter des conseils avisés de Vivien Messavant !

Dégustation du Darjeeling « RISHEEHAT » first flush SFTGFOP1 BIO

Dégustation du Darjeeling « RISHEEHAT » first flush SFTGFOP1 BIO

Il y a de nombreux jardins de thés à Darjeeling, celui de Risheehat se situe à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Darjeeling, à environ 2000 mètres d’altitude. Il y est produit des thés primeurs de très grande qualité, avec un label Bio.

Capture d’écran 2014-05-10 à 16.44.31
Risheehat tea garden se situe dans la zone encadrée, à droite se trouve la vile de Darjeeling.

950 employés permanents y travaillent et sont logés et nourris. Un centre d’éducation et un temple sont également construits sur la plantation, et des activités culturelles, sportives et religieuses sont régulièrement organisés pour le personnel.

Je vous met ici le lien d’une vidéo trouvée sur You Tube sur une visite de ce jardin de thé. A regarder en dégustant !

« Risheehat » signifie « Maison du Saint », toute une promesse. Irons nous vers la sagesse en dégustant ce thé ???

Capture d’écran 2014-05-10 à 16.57.47
Cueilleuses de thé – Risheehat tea garden

 

 

Les feuilles sont petites, brisées et vont de vert clair à brun . Une belle odeur d’herbe fraichement coupée monte du paquet.Comme l’a préconisé Olivier, je prépare mon eau à 80°, et 7grammes pour une théière de 50CL.Je laisse infuser 3mn et reposer avant de déguster, et en profite pour sentir les feuilles infusées. Je retrouve ce parfum d’herbe fraiche, associé à quelques notes fruitées de pêche, et en final légèrement florales.

feuilles

A la dégustation, la liqueur a une bonne longueur en bouche, peut-être due à la légère astringence que je perçois dès les premières gorgées. Les tannins sont également bien présents et laissent un coté rapeux sur la langue, ce qui prolonge également la persistance de ce thé.

liqueur

Je perçois des notes d’amandes et de noisettes fraiches, toujours ces notes végétales , avec quelques notes zestées d’agrumes,et notes fruitées – fruits blancs , pêche ou poire je n’arrive pas à distinguer précisément.

En fin de dégustation, une agréable fraicheur après toutes ces sensations, légèrement mentholée, ce qui fait de ce thé un véritable bouquet de saveurs. C’est un thé de grande qualité, vraiment très agréable à déguster, prenez le temps de bien le découvrir.

Darjeeling « Risheehat » First Flush SFTGGOP printemps 2014 – 34 euros les 100grs  – Route du thé 77 rue de Lévis 75017 Paris

sachet

Test du SI LING CHI IMPERIAL JASMIN Théodor

Test du SI LING CHI IMPERIAL JASMIN Théodor

Dans l’univers du thé, il y a des incontournables, comme le Earl Grey, le thé à la Menthe, le thé fumé, ou le thé au Jasmin.

J’ai pris l’habitude de faire le tea time avec mes collègues de bureau et certains m’ont demandés un thé au Jasmin.

Alain, chez Théodor m’a proposé « Fleurs de Jasmin » et « Si Ling Chi Impérial ». Mon choix se porte sur le second, les arômes de jasmin me semblent plus présents.

si-ling-chi-imperial (1)

A l’aspect, les feuilles sont roulées sur elles mêmes imprégnées du parfum de la fleur de Jasmin, et forment des petites billes, ce que l’on retrouve dans la plupart de ces thés.

si-ling-chi-imperial

A l’infusion les feuilles s’épanouissent et libèrent les arômes de Jasmin, mais qui n’écrasent pas les parfums du thé vert.

photo

Je fais infuser à une eau à 75°, un peu moins de 3mn, j’ai toujours peur des infusions trop longues sur les thés verts.

Le thé est très agréable en bouche, très soyeux,  pas d’ astringence, pas d’amertume,  ce qui est un vrai plus pour ce thé, car souvent on trouve de l’amertume, à cause du Jasmin. Par contre, je lui trouve peu de longueur en bouche, et la température baissant je préconise de le boire rapidement car tiède il devient moins plaisant à déguster.

Je le place néanmoins dans les meilleurs thés au Jasmin que j’ai pu déguster, car belle présence du Jasmin, sans l’amerture, et qui ne domine pas le thé.

Pourquoi ce thé se nomme « Si Ling Chi » ? comme nous l’indique l’Insolent Parisien : En hommage au tissage de la soie et à l’impératrice qui en développa la culture, ces perles de jasmin, comme un cadeau, offrent une liqueur d’une grande noblesse et très délicate aux délicieux parfums de la fleur de jasmin.

$(KGrHqN,!i8E6PgNZ,J+BOpyzIS!4Q~~60_57

La tradition chinoise dit que dans environ 2700 avant JC, Lei-Tzu (Si Ling Chi) épouse de l’empereur chinois Huang-Ti, buvait du thé quand un cocon d’un mûrier est tombé dans son thé. Elle le regarda pendant qu’il se démelait,et quant elle le ramassa, elle trouva que c’était un fil très fin. Elle fit alors un rêve de faire une merveilleuse robe en fil de soie, comme elle nomma le fil.

chez Théodor, sachet comptoir de 100 grs à 10,30 euros, boite (très belle !) de 100 grs à 24, 00 euros.

 

 

test d’un thé SENCHA ASA de la Maison Jugetsudo

test d’un thé SENCHA ASA de la Maison Jugetsudo

Après un déjeuner près du marché couvert de saint germain, j’ai voulu découvrir la boutique de thés japonais Jugetsudo dont on parle souvent comme étant une des références pour ces thés.

J’ai été très déçue par l’accueil, certes courtois et poli, mais absolument pas efficace en conseils. La jeune vendeuse qui s’est occupée de moi, très peu prolixe sur ses produits, m’a fait sentir quelques thés, au coin de la grande table . Aucune explication, même pas le nom du thé , elle me propose des thés de plus en plus légers en odeur, sans avoir cherché au préalable ce que je recherchais comme saveur. Je trouve que cela manque beaucoup de professionnalisme et d’expertise. Pour le prix de ces thés, je m’attendais à plus de conseils et d’explications.

Bref, par défaut, je me décide pour un Sencha Asa.ensemblesencha

Les feuilles sèches sont verts foncés, brillantes et dégagent une bonne odeur d’herbe fraichement coupée, en accord avec le doux soleil printanier de ce samedi.

Je respecte les consignes sur le sachet, température à 75-80°, pour 1 mn d’infusion. on retrouve cette odeur d’herbe coupée, des notes fraiches, puis une odeur d’épinards.

La liqueur présente une belle couleur vert-jaune, légèrement trouble. Je découvre une liqueur agréable, très fraiche, avec toujours une note végétale ( cuit et herbe coupée). La texture est souple et ronde, voire soyeuse, cela est très agréable .liqueursencha

Une légère astringence donne une bonne longueur en bouche , mais ce thé reste d’une très grande douceur. Au final, un thé agréable, très doux sans amerturme, avec des parfums subtils et très frais. Peut-être cher pour une première approche, on peut découvrir les Sencha à des prix moins élevés.

Sencha ASA ,sachet de 50 grs 16 euros

Boutique Jugetsudo – 95 rue de Seine – 75006 Paris ( tél : 01.46.33.94.90)