Archives de
Mois : mai 2014

Mes promenades au grenier

Mes promenades au grenier

La petite fille en moi aime se promener dans les vieux greniers, les brocantes, en espérant y découvrir des trésors cachés.

Au fil de mes ballades sur la toile où ailleurs et surtout dans les librairies, j’ai déniché quelques pépites. Ce sont des objets ou des livres qui ont une histoire avec le thé, cela peut aussi être du thé, que je vous invite à découvrir dans ma sélection de « trouvailles » – rubrique en bas à droite de la page –

Je vous souhaite une bonne promenade dans mon grenier à trésors … À déguster avec un « Butterfly of  Taïwan » du #PalaisdesThés  merveilleux oolong aux douces odeurs de bois sec de nos greniers !

Le Roi se meurt

Le Roi se meurt

Il est des moments comme cela que l’on ne peut fuir. Alors que mon Prince est au chevet de son père, je suis seule à la maison et mes pensées s’envolent sans cesse vers ces colines du Limousin. Je compte les minutes, guette et redoute l’instant du message à venir.

Mon humeur est triste ce soir et mon envie n’est pas aux thés parfumés, fruités ou fleuris. J’ai besoin de quelque chose de plus profond, de plus entier et de plus sombre. Ma théière est pleine de ce que je ressent ce soir, ce goût de terre, de fer, de bois décomposé, ce goût des choses abandonnées, oubliées sous les feuilles,humides et rouillées. Une vieille malle en bois de souvenirs laissée au bord du chemin.

Et pourtant, ce Pu Ehr qui fait fuir rien qu’à l’odeur nombre de personnes, pourtant, c’est bien celui là que je recherche ce soir. Guérisseur, chaleureux, doux et velouté, arrivera t-il à calmer ma peine ?

description 1 Foret en Automne 7 | date 2004-10-14 | source | author Dmst |
author Dmst 
Dégustation du Darjeeling « RISHEEHAT » first flush SFTGFOP1 BIO

Dégustation du Darjeeling « RISHEEHAT » first flush SFTGFOP1 BIO

Il y a de nombreux jardins de thés à Darjeeling, celui de Risheehat se situe à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Darjeeling, à environ 2000 mètres d’altitude. Il y est produit des thés primeurs de très grande qualité, avec un label Bio.

Capture d’écran 2014-05-10 à 16.44.31
Risheehat tea garden se situe dans la zone encadrée, à droite se trouve la vile de Darjeeling.

950 employés permanents y travaillent et sont logés et nourris. Un centre d’éducation et un temple sont également construits sur la plantation, et des activités culturelles, sportives et religieuses sont régulièrement organisés pour le personnel.

Je vous met ici le lien d’une vidéo trouvée sur You Tube sur une visite de ce jardin de thé. A regarder en dégustant !

« Risheehat » signifie « Maison du Saint », toute une promesse. Irons nous vers la sagesse en dégustant ce thé ???

Capture d’écran 2014-05-10 à 16.57.47
Cueilleuses de thé – Risheehat tea garden

 

 

Les feuilles sont petites, brisées et vont de vert clair à brun . Une belle odeur d’herbe fraichement coupée monte du paquet.Comme l’a préconisé Olivier, je prépare mon eau à 80°, et 7grammes pour une théière de 50CL.Je laisse infuser 3mn et reposer avant de déguster, et en profite pour sentir les feuilles infusées. Je retrouve ce parfum d’herbe fraiche, associé à quelques notes fruitées de pêche, et en final légèrement florales.

feuilles

A la dégustation, la liqueur a une bonne longueur en bouche, peut-être due à la légère astringence que je perçois dès les premières gorgées. Les tannins sont également bien présents et laissent un coté rapeux sur la langue, ce qui prolonge également la persistance de ce thé.

liqueur

Je perçois des notes d’amandes et de noisettes fraiches, toujours ces notes végétales , avec quelques notes zestées d’agrumes,et notes fruitées – fruits blancs , pêche ou poire je n’arrive pas à distinguer précisément.

En fin de dégustation, une agréable fraicheur après toutes ces sensations, légèrement mentholée, ce qui fait de ce thé un véritable bouquet de saveurs. C’est un thé de grande qualité, vraiment très agréable à déguster, prenez le temps de bien le découvrir.

Darjeeling « Risheehat » First Flush SFTGGOP printemps 2014 – 34 euros les 100grs  – Route du thé 77 rue de Lévis 75017 Paris

sachet

Un Instant Thé chez La Route du Thé Paris 17ème

Un Instant Thé chez La Route du Thé Paris 17ème

Je profite de ces ponts à rallonge pour me promener dans Paris et découvrir quelques boutiques de thés. Un article sur le blog «  »changementdecap » parut en Juillet 2013  relate le parcours professionnel du responsable de la boutique  » La Route du Thé » située 77 rue de Lévis dans le 17ème arrondissement du Paris.

la-route-du-the-paris-17-paris-1299073622

J’ai envie de connaitre et l’endroit et la personne, qualifiée de passionnée et experte dans de nombreux avis. La boutique se trouve en bas de la rue de Lévis, c’est dommage car exentrée par rapport à la partie piétonne. Mais cela vaut la peine de pousser un peu plus loin !

La façade de la boutique est résolument classique et à connotation chinoise, avec sa couleur rouge et les lampions. De très belles théières colorées en fonte du Japon  « Iwachu »  ainsi que des gaiwan décorent la vitrine, ainsi que des pièces uniques d’un créateur japonais.

cote gauche rte the

 

vitrine droite

La boutique est épurée et une impression de sérénité y règne, on s’y sent bien. De chaque coté des étagères ou sont disposés des accessoires liés au thé. Au fond un petit comptoir, entouré de nombreux pots à thé, Olivier le responsable de la boutique m’indique qu’il y a a peu près 300 références de thés. De quoi s’y perdre sans conseils avisés. Je lui demande conseil sur les nouveaux thés primeurs et j’ai le plaisir de déguster un Gyukuro cru 2014, très bon mais ce n’est pas ce que je recherche pour le moment. J’ai envie d’un thé riche en arômes et ayant une grande présence en bouche. Olivier me conseille donc un Darjeeling jardin « Risheehat » dont je vous reparlerai !

droit thes

Cette boutique regorge de thés de très bonne qualité, certes onéreux, mais on ne regrette pas ses achats. Je suis également repartie avec un Tamaryokucha que je n’ai pas encore testé. Je me suis toutefois retenue pour ne pas acheter cette très belle théière bleu indigo, qui aurait été du très bel effet dans ma cuisine grise.

theiere-en-fonte-kikko-gold-cafe-055l

Olivier est très disponible et enthousiaste pour discuter de ses thés, ses explications sont très fournies, il faut presque les noter pour s’en souvenir ensuite ! Où mieux, y retourner !

 

coté droit

« La Route du Thé » 77 rue de Lévis 75017

Test du SI LING CHI IMPERIAL JASMIN Théodor

Test du SI LING CHI IMPERIAL JASMIN Théodor

Dans l’univers du thé, il y a des incontournables, comme le Earl Grey, le thé à la Menthe, le thé fumé, ou le thé au Jasmin.

J’ai pris l’habitude de faire le tea time avec mes collègues de bureau et certains m’ont demandés un thé au Jasmin.

Alain, chez Théodor m’a proposé « Fleurs de Jasmin » et « Si Ling Chi Impérial ». Mon choix se porte sur le second, les arômes de jasmin me semblent plus présents.

si-ling-chi-imperial (1)

A l’aspect, les feuilles sont roulées sur elles mêmes imprégnées du parfum de la fleur de Jasmin, et forment des petites billes, ce que l’on retrouve dans la plupart de ces thés.

si-ling-chi-imperial

A l’infusion les feuilles s’épanouissent et libèrent les arômes de Jasmin, mais qui n’écrasent pas les parfums du thé vert.

photo

Je fais infuser à une eau à 75°, un peu moins de 3mn, j’ai toujours peur des infusions trop longues sur les thés verts.

Le thé est très agréable en bouche, très soyeux,  pas d’ astringence, pas d’amertume,  ce qui est un vrai plus pour ce thé, car souvent on trouve de l’amertume, à cause du Jasmin. Par contre, je lui trouve peu de longueur en bouche, et la température baissant je préconise de le boire rapidement car tiède il devient moins plaisant à déguster.

Je le place néanmoins dans les meilleurs thés au Jasmin que j’ai pu déguster, car belle présence du Jasmin, sans l’amerture, et qui ne domine pas le thé.

Pourquoi ce thé se nomme « Si Ling Chi » ? comme nous l’indique l’Insolent Parisien : En hommage au tissage de la soie et à l’impératrice qui en développa la culture, ces perles de jasmin, comme un cadeau, offrent une liqueur d’une grande noblesse et très délicate aux délicieux parfums de la fleur de jasmin.

$(KGrHqN,!i8E6PgNZ,J+BOpyzIS!4Q~~60_57

La tradition chinoise dit que dans environ 2700 avant JC, Lei-Tzu (Si Ling Chi) épouse de l’empereur chinois Huang-Ti, buvait du thé quand un cocon d’un mûrier est tombé dans son thé. Elle le regarda pendant qu’il se démelait,et quant elle le ramassa, elle trouva que c’était un fil très fin. Elle fit alors un rêve de faire une merveilleuse robe en fil de soie, comme elle nomma le fil.

chez Théodor, sachet comptoir de 100 grs à 10,30 euros, boite (très belle !) de 100 grs à 24, 00 euros.