Le thé selon Gabin

Le thé selon Gabin

J’ai fait la connaissance de Gabin dans le train que me ramenait de Nantes ce matin.

Gabin a 3 ans, petit prince blond aux yeux bleus. Je fonds devant ce petit bonhomme , qui, entre sa voiture de police et ses coloriages interroge son grand-père sur les hélices des eoliennes ou les trains de marchandises que nous croisons.

D’une intelligence vive, curieux de tout, il est la promesse d’un devenir, à peine éclos, comme est la promesse du parfum du thé que je m’apprête à déguster en pensant à lui. La saveur à venir ne peut me décevoir.

Gabin, c’est le printemps avant l’été, c’est un Oolong Milky, un Hanami Impérial, un Fleur de Geisha, bref un bonheur à partager, sans cesse renouvelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *