Cérémonie du Cha No Yu

Cérémonie du Cha No Yu

J’ai eu l’occasion de participer à une initiation au Cha No Yu à la maison de thé « Cannon An » rue Notre Dame des Champs dans le 6ème arrondissement de Paris. C’est une très belle expérience que je vous encourage vivement à tenter.

Il ne s’agit pas ici de déguster un thé rare ou précieux, c’est un matcha, mais il s’agit surtout de s’imprégner d’une philosophie de vie qui est très ancrée dans la culture Japonaise.

La maison de thé  se situe traditionnellement dans le jardin. Il faut cheminer à travers la végétation , et commencer à s’imprégner de la beauté de la nature. Ici bien entendu le pavillon de thé n’est pas à l’extérieur, il faut descendre au rez de chaussé où l’espace est aménagé pour respecter cette progression « naturelle ». Un petit sentier près d’une fontaine nous amène vers l’entrée du sukiya.

auteur :663highland / GFDL+creative commons2.5
auteur : 663highland / GFDL+creative commons2.5

Nous sommes trois à participer à cette cérémonie, et attendons après avoir passé nos mains sous l’eau de la fontaine, que le maitre de cérémonie nous accueille. Tout cela se fait dans le silence, nous nous installons sur le tatami, et admirons la calligraphie, les fleurs et les instruments qui vont être utilisés pour la préparation du matcha.

Vient ensuite la cérémonie de préparation, avec un rituel bien défini, ou chaque invité participe tour à tour.

By Adriano at it.wikipedia [GFDL (www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], via Wikimedia Commons
By Adriano at it.wikipedia [GFDL (www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], via Wikimedia Commons
Chaque geste est effectué précisément, et a son importance. Il indique le respect pour les choses même les plus insignifiantes, ainsi que pour les invités présents. Dans la culture japonaise, le Cha no Yu célèbre la simplicité, la beauté dans ce qu’elle a de plus minimaliste et de temporaire, même les imperfections des objets sont magnifiés et une recherche d’harmonie entre le corps et l’esprit.

Bien que ce soit ma première cérémonie, et que je ne connaisse pas tous les principes de base ( salutations, prise en main du bol, position assise seiza – difficile à tenir sans entrainement ! -) petit à petit une sensation de calme et de bien être s’installe, l’art de la contemplation et le silence nous amenant à une méditation intérieure sur ce que nous vivons de l’instant présent. Car le Cha no yu nous fait prendre conscience que chaque instant est unique et éphémère, et qu’il faut le vivre pleinement.

Alors, si vous êtes stressé, si vous recherchez un instant de sérénité, que vous aimez le monde du thé, lancez vous. C’est une très belle rencontre avec l’Orient qui pourra peut être vous donner l’envie d’en apprendre plus sur cette culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *